On aime Roanne pour son si coquet centre ancien, éclairé par quelques façades colorées, habillé par d’élégantes maisons de maitre. Nous vibrons, sentant battre le cœur de la ville depuis la place du Marché ou au cœur des Halles Diderot. On flâne à Roanne, rejoignant les bords de Loire et puis le port, embarquant nos pensées vers d’autres horizons. Et la belle cité n’a pas fini de vous surprendre : anecdotes, petits secrets ou jolies histoires, on vous conseille d’ouvrir l’œil et de tendre l’oreille pour laisser Roanne se dévoiler entièrement.

Croquis de Roanne
Croquis de Roanne © Aurélia Brivet

1. Duel fraternel de chevaliers

Château de Roanne

À Roanne, on aime les histoires de princesses… et les chevaliers trônent en bonne place. À proximité du château, détaillez le trompe-l’œil peint sur une des façades. Comme si les tambourins et cornemuses résonnaient, vous voilà plongé au cœur d’une scène médiévale : pensive, la dame à la fenêtre attend son chevalier en armure. À vous d’imaginer la suite !

Autre temps, autre figure : en 1824, le château de Roanne est racheté par celui que l’on nomme le chevalier Jean-Etienne de Saint-Thomas. Figure locale, il réaménage le château pour y entreposer ses collections d’œuvres d’art. Un chevalier esthète donc !

2. Trinquez à la « fin du banquet »

Sur la place du Maréchal de Lattre de Tassigny faites connaissance avec cette sympathique sculpture réalisée par Jean-Pierre Collier dans les années 1990, à l’occasion d’un symposium. On aime cette figure mi-riante, mi-ronflante, solidement attachée à sa chopine : une représentation joyeuse de la gouaille médiévale qui se trouve fort à son aise au cœur de cette place où le Moyen-âge est à l’honneur. Clin d’œil supplémentaire, la statue se situe devant une maison médiévale qui a longtemps été une buvette… sacré point de rendez-vous en sortant de l’église !

3. L’autre face de la maison Déchelette

Maison Déchelette, place du Marché à Roanne
Maison Déchelette © Aurélia Brivet

Maison emblématique située sur la place du Marché de Roanne, on la reconnait notamment à ses toits vernissés. Il illuminent le ciel de couleurs chaudes. Mais n’hésitez pas à franchir le porche de la Maison Déchelette pour pénétrer au sein de sa cour intérieure. Il permettait autrefois d’accéder à l’arrière du pâté de maison. Au sein de la cour, observez les arcades des anciennes écuries et les élégants abreuvoirs. Vous l’aurez deviné, le lieu fut une auberge. L’ancien « Hôtel des voyageurs » était un relais sur le chemin royal pour aller à Lyon, et rappelle le destin de ville-étape de la cité roannaise.

4. Drôle de réserves

Musée Déchelette

En 1970, une ancienne cave est choisie sur le site de l’actuel Musée Déchelette, pour abriter les réserves de la bibliothèque. À l’occasion de leur aménagement, des statues sont retrouvées emmurées à cet endroit. Bustes et statue sur pied, elles datent du XIXe siècle : leur drôle de sort tient au désamour des historiens de l’art et conservateurs de l’époque pour l’art du XIXe. Difficiles d’accès, il est décidé de les laisser sur place, en aménageant toutefois une trappe. Mais l’arrivée du conservateur du patrimoine Eric Moinet change la donne dans les années 1980. Il s’appuie sur les conseils d’Anne Pingeot, conservatrice du Musée d’Orsay et spécialiste du XIXe siècle. Les œuvres qui peuvent être sorties de la cave le sont à ce moment-là : aujourd’hui, les équipe scientifiques du musée continue d’assurer leur conservation.

5. On s’amuse sur les bords de Loire

Illustration port de Roanne

Depuis un an, les bords de Loire ont sorti leurs habits fun & forme grâce à de nouveaux aménagements. Aires de jeux, terrain de volley, chaises longues… on s’y presse en mode détente, avec lunettes de soleil et bonne humeur. Un renouveau au petit goût de déjà-vu puisqu’autrefois, les Roannais venaient ici apprendre à nager, faire de la barque ou prendre le soleil. Entre rires et excitation, entre coups de cœur et coups de soleil, l’histoire se répète au fil de l’eau à Roanne… le look des maillots de bain a, quant à lui, bien changé !

Pont du Coteau sur le fleuve Loire
Pont du Coteau © Aurélia Brivet

Gabriel

Auteur

Gabriel

Curieux et toujours à la recherche de nouvelles sensations, je multiplie les expériences. J'aime autant partir à la rencontre des grands de la gastronomie Roannaise que m'intéresser au patrimoine du territoire.

Plus d’articles similaires

1, 2, 3, Cloître Patrimoine Ajouter à une liste de favoris

1, 2, 3, Cloître

Charlieu, une journée à flâner Patrimoine Ajouter à une liste de favoris

Charlieu, une journée à flâner

La balade Street art roannaise Famille Ajouter à une liste de favoris

La balade Street art roannaise